top of page
  • Photo du rédacteurTrajectoires professionnelles

Formation pro en France : comment Trajectoires répond aux besoins des entreprises


Les bouleversements que subit notre société ont de forts impacts sur le marché du travail, qui ne parvient pas à se stabiliser malgré des acteurs qui multiplient les innovations pour être aux plus proches des besoins des acteurs du secteur. Covid, bouleversements écologiques et économiques, transition numérique… Pour faire face aux tensions persistantes sur le marché du travail, le Groupe 39 a créé le consortium Trajectoires, regroupant des acteurs du recrutement, du conseil, de la médiation, de l'accompagnement et de la formation professionnelle. Focus sur une innovation collective, s’imposant comme un facilitateur face aux problématiques de formation de chaque entreprise.


Le marché de l'emploi


Le marché actuel de l’emploi est en grand déséquilibre, on compte 370 000 postes vacants pour 3 millions de demandeurs d’emploi. Bien que les ressources humaines aient toujours été un enjeu stratégique pour notre société et les acteurs du secteur de l’emploi, il n’a jamais été aussi difficile pour une entreprise de recruter. D’ailleurs, 71 % des entreprises en France disent être en difficulté de recrutement, en particulier dans les secteurs de la métallurgie (91% !), de la construction et des transports. Et cela, indépendamment du niveau de formation souhaité pour les postes puisqu’une entreprise sur quatre a dû abandonner un recrutement cadre en 2022. Cet enjeu des ressources humaines s’est accentué avec la crise du Covid, il s’est opéré une véritable remise en question d’une partie des salariés pour qui la quête de sens dans le travail est devenue une priorité avec la volonté de faire s’accorder conviction personnelle et valeur professionnelle. Une tendance à la remise en question qui met en avant une versatilité des comportements du salarié et ne permet pas sur le moment une stabilisation du marché du travail avec des mouvements synchronisés de la masse salariale.


"Une compétence durait 30 ans en 1989 contre 2 ans en 2023"


Les bouleversements environnementaux ont aussi de lourdes conséquences sur le marché de l’emploi avec des opportunités naissantes, mais aussi des métiers qui viennent à disparaître, le marché tendra à s'équilibrer lorsque notre société sera à un stade avancé de sa transition énergétique. Pour s’adapter à ces changements, les organismes de formation tentent une percée en mettant en avant de plus en plus de formations généralistes prêtes à s’adapter à un environnement en constante évolution. Cependant, les centres de formations sont face à de lourdes incohérences qui plongent le marché dans une certaine tourmente. En effet, il est demandé aux formations de préparer les futurs salariés des postes polyvalents, prêts à adapter leurs compétences aux besoins stratégiques de l'employeur. Cependant une fois sur le marché du travail, il est demandé aux salariés toujours plus d’expertise technique et de savoir faire pointu. Selon une source de l’OCDE, une compétence durait 30 ans en 1989 contre 2 ans en 2023. Les acteurs de la formation tentent alors de lutter contre l’obsolescence des compétences, mais ils se heurtent inexorablement aux avancés technologiques qui ne peuvent être freinés dans leur élan.


Face à cette problématique multidimensionnelle, Anthony Brice, président du Groupe 39 a souhaité ouvrir la voie à une solution globale, collective et transversale sur le sujet des ressources humaines et du marché de l’emploi. Avec la volonté de rassembler des expertises pointues sur chaque thématique ainsi que sur différents modèles d’action de formation. C’est en opérant ce constat que la réflexion sur un consortium d’entreprise experte dans un domaine précis du secteur de la formation est née. Le collectif Trajectoires professionnelles apporte des réponses concrètes, innovantes et complètes aux problématiques de formation de chaque entreprise. Face à aux difficultés des entreprises sur le recrutement, l’entrepreneur muni depuis toujours de son approche particulière du marché de l’emploi souhaite apporter des réponses via des plans de formation, formations spécifiques, bilans de compétences, alternances, recrutements, GPECT, conseils, médiations… Afin d'enrichir le terreau des ressources humaines en France de profils adaptés aux secteurs les plus durement touchés par ce qu’on peut désormais appeler “la crise du recrutement français”.


Apporter des solutions à des besoins spécifiques


Connaissant parfaitement les enjeux du secteur de la formation et de l’insertion, apporter des solutions à des besoins spécifiques de manière tentaculaire paraît être une solution adaptée pour à terme équilibrer et réguler le marché de l'emploi en France. C’est en tout cas le pari que souhaite prendre le PDG du groupe. Cette solution a d’ores et déjà été expérimentée en interne et a montré ses résultats, notamment avec des entreprises du secteur du service à la personne, du transport ou encore de la grande distribution. Pour ces secteurs en tension, le groupe a mis en place plusieurs centaines de recrutements pour pallier les difficultés existantes.


Le véritable bénéfice du consortium comptant déjà 80 entreprises du secteur de la formation, se trouve au niveau de sa simplification des problématiques liées au recrutement pour les entreprises partenaires, l'intérêt est considérable pour les structures aux multiples ramifications. Trajectoires s'impose alors comme un facilitateur, un interlocuteur unique pour résoudre des problématiques multiples liées au recrutement et à la formation.


Trajectoires est aussi perçu par Anthony Brice comme un moyen de rassembler, de lutter collectivement contre des difficultés de l’ensemble des acteurs du secteur. Les expériences composant Trajectoires sont multiples et passent par de nombreux savoirs faire et hard skills, ici pas de généraliste uniquement des expertises pointues. On y trouve notamment des structures de formations sur des domaines comme la santé, les métiers du bâtiment… Le consortium comprend aussi des structures de l'accompagnement spécialisé dans la mobilité, l'évolution ou encore pour les structures en difficulté telles que Aksis, U-Raise. On trouve aussi bien d'autres domaines précis et variés comme des structures expertes en conduite du changement, des entreprises du travail temporaire, du portage ou du groupement d'intérêt d'entreprise.


À partir du 1er mai, le site web Trajectoires professionnelles (www.trajectoires-professionnelles.com) sera lancé avec et se positionne comme nouveau label de la formation professionnelle. Une vaste campagne de communication accompagnera cette initiative. N'hésitez pas à contacter à cette adresse Trajectoires contact@trajectoires-professionnelles.com

留言


bottom of page